Le vapotage est-il moins nocif que le tabagisme ?

L’usage de la cigarette électronique est de plus en plus préconisé pour lutter contre le tabagisme. En effet, le vapotage a fait l’objet de plusieurs controverses dont la plupart déduisent qu’il consiste en un moyen idéal pour arrêter de fumer. Toutefois, cela ne réussit pas à convaincre l’unanimité due à la présence de certains risques, bien que minimes. Le vapotage est-il réellement une alternative moins nocive que le tabagisme ?

Qu’est-ce que le vapotage ?

Le vapotage se fait à partir d’un dispositif composé d’un atomiseur chargé de réchauffer un liquide aromatisé ou encore appelé « e-liquide ». C’est d’ailleurs ce qui fait sa plus grande particularité puisqu’aucune combustion n’a lieu et les arômes ne contiennent pas forcément de la nicotine. La nocivité du vapotage est au cœur de plusieurs controverses étant donné qu’elle est de plus en plus plébiscitée pour lutter contre le tabagisme bien qu’aucune étude scientifique ne l’affirme explicitement.

Vapoter représente-t-il moins de risques que fumer ?

Les avis des scientifiques sont partagés entre ceux qui, d’un côté, considèrent le vapotage comme étant une alternative idéale pour le sevrage tabagique et ceux qui sont sceptiques quant aux dangers qu’il pourrait représenter pour la santé. En se référant aux différences entre la cigarette électronique et la cigarette classique, le vapotage est de loin avantageux. L’e-cigarette est dépourvue de monoxyde de carbone et de goudrons de par l’absence de combustion. Les substances toxiques et cancérigènes, bien que présentes, sont également en faible quantité. Des études démontrent également que la dépendance à la nicotine est de loin moins importante chez les vapoteurs que les fumeurs. Utilisée à bon escient, la cigarette électronique expose donc les utilisateurs à moins de risques par rapport à la cigarette traditionnelle. La nocivité du vapotage est moins importante que celle du tabagisme étant donné que ce dernier procède à une combustion dont la fumée est très nocive pour la santé des fumeurs.

Quels sont les risques engendrés par le vapotage ?

Bien qu’elle figure parmi les alternatives majeures pour lutter contre le tabagisme, l’usage de la cigarette électronique n’est pas sans risques pour les vapoteurs. Les solvants utilisés pour la dissolution de la nicotine et aromatisants peuvent provoquer une irritation au niveau des yeux, du nez, de la gorge et des poumons. Des substances carcinogènes peuvent également provenir de la production de l’oxyde de propylène chauffé et vaporisé. Certains vapoteurs se sont plaints de maux inflammatoires et respiratoires tels que l’inflammation pulmonaire ou l’asthme. Bien qu’aucune fumée ne soit dégagée par la cigarette, l’aérosol inhalé par les personnes à proximité peut entraîner des problèmes de santé. Toutefois, la nocivité du vapotage est largement moindre puisque ces risques sont beaucoup moins considérables que ceux induits par l’usage de la cigarette classique.

Vapotage : comment provoquer un bon hit ?
Peut-on devenir accro à la cigarette électronique ?